Category Archives: XPConseil

Tsunami de L. 122-12 en perspective sur le groupe DEVOTEAM.

La direction du groupe Bentzmann& Bentzmann compte annoncer au CCE du mardi 13 novembre 2007 une vague de fusions entre la holding DEVOTEAM SA principalement et DEVOTEAM Consulting SA :

  • AuSystems Solutions
  • DEVOTEAM SRIT SAS
  • Technologies Operations SAS

seraient solidifiées dans DEVOTEAM SA.

XP Conseils SAS serait fusionnée avec DEVOTEAM Consulting SA.

La nouvelle DEVOTEAM APOGEE – 388 748 337 R.C.S. NANTERRE semble ignorée sans explication tangible.

DEVOTEAM OUTSOURCING – 443 486 667 R.C.S.CASTRES également.

Les dates indiquées pour la consultation de la représentation du personnel sont tellement fantaisistes qu’on ne retiendra que l’objectif : 1er janvier 2008 pour la fin de ce que la direction appelle à juste titre un chantier.

Les CE concernés n’ont pas même pensé à anticiper les événements et créer des commissions particulières afin de faire de réelles propositions ou lancer des procédures d’alerte avant qu’il ne soit trop pour pouvoir influer sur l’évolution du projet.

Alors qu’est-ce qu’on dit ?

Merci patron, merci not’ bon patron ?

NON, la seule solution : Remplir le bulletin d’adhésion FIECI

Qui?Nous secrétaire de CCE et du CE d’Apogée : Dernier suppôt des propriétaires actionnaires.

Bien qu’il ait fallu expliquer plusieurs fois au brave collaborateur zélé des Bentzmann&Bentzmann comment devait se comporter un secrétaire de CE, Qui?Nous Alain expert en désinformation, fervent opposant à la demande d’expertise comptable que la direction rechigne a démarrer malgré les suites pénales qu’elle encourt présente son projet de PV du dernier CCE ordinaire comme suit :

Continue reading

Forum Eurosec 2007: Apprendre à vivre dans un monde sans frontière (où tout est possible)

Par Guy Hervier. Pour sa 18e édition, le Forum Eurosec organisé par Devoteam a mis l’accent sur la dimension internationale, mondiale, de la société des technologies de l’information et des conséquences sur la sécurité. « Depuis toujours, les hommes ont vécu dans des espaces limités, avec Internet, l’abolition des frontières est une idée plutôt dérangeante, mais avec laquelle il faut s’habituer pour dépasser les réflexes locaux alors que les problèmes sont globaux », rappelait Michel Bon, président du Conseil de surveillance du groupe Devoteam. Dans cette vision géopolitique de la sécurité, l’exemple de L’Estonie, qui fut rappelé comme un exemple tout récent, apporte une éclatante confirmation.

L’Estonie ne répond plus,pas plus que l’intranet de DEVOTEAM (holding de XPconseil).

« En quelques années, et plus spécialement depuis septembre 2001, le problème de la sécurité s’est considérablement développé », présentait Andrea Servida, directeur adjoint de la commission « Internet, réseau et sécurité de l’information » à la commission européenne. L’exemple récent de l’Estonie qui est des pays les plus avancés au niveau européen en matière d’administration électronique constitue une illustration plus que pertinente. L’utilisation des attaques informatiques étant désormais un moyen naturel de protestation ou d’intimidation.

Suite à la décision de Tallim de déplacer un monument aux morts soviétiques du centre-ville, les Estoniens d’origine russes ont organisé de larges manifestations. Simultanément, les sites Internet du gouvernement, des partis politiques, des médias et de certaines entreprises ont été dans l’obligation de fermer suite à des attaques de déni de services. Et les internautes qui se connectaient à ces différents sites étaient redirigés vers des images de soldats soviétiques. Les coupables n’ont pas été identifiés, mais des soupçons pèse sur les autorités et des responsables politiques estoniens ont fait des déclarations dans ce sens. Bien entendu, le gouvernement russe a nié toute implication, notamment par la voix de son porte-parole Dimitri Peskov, qui a assuré que « l’Etat [russe] ne saurait en aucune façon être impliqué dans le cyber-terrorisme ».

Eurosec 2006 – la direction refuse d’assumer son invitation de février

On m’a invité à Eurosec 2006. J’ai répondu positivement. Rien ne se passe.

Les IRP de XP Conseil ont disparu depuis novembre 2005.

Un directeur tantôt général d’autre fois non nous pond des enquêtes de sécurité,

et rien ne réapparaît.

Ce n’est pourtant pas compliqué de prendre rendez-vous avec moi.

Nul besoin d’enquête pour des élections professionnelles.

ci dessous, la réponse au courrier d’invitation du patron de XP Conseil

PP DS XP Conseil.

————————————————————————

Le 2 février 2006

Monsieur le directeur général,

C’est avec la plus grande jubilation que je me satisfais de mon intégration à l’événement majeur de l’année en matière de sécurité.

Je souhaite en effet bénéficier des places préemptées par le comité de programme comme vous me le proposez dans votre courrier joint.

Ma qualité de délégué syndical de XP Conseil facilitera mon inscription dans la mesure où XP Conseil organise l’édition d’Eurosec de cette année.

D’autre part, je souhaiterais que vous m’indiquiez s’il est encore possible d’intervenir.

J’ai en effet particulièrement travaillé la « Charte d’utilisation des systèmes d’information de Devoteam France » et un exposé d’environ deux heures complètement préparé est désormais disponible immédiatement pour expliquer ce qu’il ne faut surtout pas faire.

Vous trouverez sans doute que je manque de modestie, mais j’aimerais intervenir si possible peu après les discours de messieurs :

  • Le Ministre de l’Intérieur et du culte – Nicolas SARKOZY

  • Charles Beigbeder – MEDEF·

  • Jean – Pierre CORNIOU – CIGREF

  • Pierre Lasbordes – Député Essonne et chargé de mission sur la Sécurité des SI

  • René Querret – DSI Société Générale·

  • Pierre Simon – Président de la CCIP ·

  • Alex Turk – Sénateur et président de la CNIL

  • Philippe LEMOINE – CNIL

Car je sais d’expérience que les personnalités ne restent que très peu de temps et j’apprécierais que ces personnes entendent au moins le début de mon discours que j’ai prévu percutant.

Pensez-vous que nous pourrons trouver un peu de temps pour déjeuner ensemble, je souhaiterais vous exposer mon point de vu sur les problèmes sociaux de XP Conseil, dont le non renouvellement des IRP depuis novembre 2005.

Dans l’attente de vous lire,

En vous remerciant de l’attention que vous me porterez,

Je vous prie, Monsieur le directeur général, d’accepter mes salutations les plus sincères.

Pascal Pideri

DSC groupe DEVOTEAM

DS XP Conseil

Conseiller du salarié

http://cgcdevoteam.free.fr