Category Archives: Expertise-Comptable

Rémunération de la direction bicéphale de DEVOTEAM (3eme position)

Photo des 2 Bentzmann bien avant l'annonce du projet de grande transformation annoncé le 29/9/2012

L’excellent journal du net nous informe que les malheureux frères Bentzmann toucheraient 402.948 et 400.236 euros de rémunération totale ce qui les placeraient juste derrière Paul Hermelin de Capgemini SSII pourtant 10 fois plus grosse que DEVOTEAM.

Nous nous permettons donc de leur concéder la pire des médailles, le bronze.

Restez rassurés, le journaliste du journal du net n’avait probablement connaissance des 1.317.494 et 967.537 actions de Stanislas (à droite) et Godefroy (de l’autre côté*) dont les dividendes** à raison de 0.50€/action s’élèvent à  2.285.031 euros pas plus que des sociétés sangsues, propriété des deux frangins accrochées à DEVOTEAM.

*L’utilisation de l’antonyme de droite ne serait ici qu’un cauchemar pour tous.

** Dividendes que les frères Bentzmann s’attribuent généreusement bien entendu.

GESTION SOCIALE – Jeudi 10 avril 2008 – No 1541

devoteam_20080510_gestion_sociale.jpg

Devoteam: le low-cost social fait merveille

C’est une valeur sûre du secteur high tech. Devoteam est le premier groupe européen d’ingénierie et de conseil en infrastructures des systèmes d’information. La société dirigée conjointement par Godefroy et Stanislas de Bentzmann joue dans la cour de Capgemini et Accenture. Elle cartonne: son chiffre d’affaires a doublé en cinq ans et a progressé de 39 % en 2007 pour atteindre 370 M€. Les bénéfices sont au rendez-vous :

+26 %, à 20.1 M€, pour 2007.

Mais à quel prix?

Un rapport d’expertise confidentiel, réalisé par le cabinet Secafi-Alpha et présenté lors de la dernière réunion du comité central de l’unité économique et sociale Devoteam (3 950 salariés), lève un coin de voile sur sa gestion sociale.

Du low-cost sur toute la ligne.

L’agressivité commerciale fait mouche. Les prestations de ses consultants seraient facturées jusqu’à 20% moins cher que la concurrence, non sans conséquences sociales.

Les experts de Secafi-Alpha ont tenu à souligner qu’ils ont sué pour se procurer les données sociales, « non disponibles », le détail des masses salariales et les bilans sociaux, (contradictoires).

Ce qui, selon eux, « témoigne d’un intérêt limité pour la gestion des compétences ».

Devoteam s’accommode d’un turnover d’au moins 20%.

Les trois quarts des salariés ont moins de 35 ans et moins de cinq ans d’ancienneté.

La moitié d’entre eux ne reste pas en poste plus de 18 mois.

Côté rémunérations, le benchmark avec d’autres ténors du secteur est sans appel: 4 500 € de salaire mensuel moyen dans la profession, hors intéressement ( 24.99€ cette année) et participation ( peanuts), mais seulement 3 500€ chez Devoteam.

Quant à la formation, elle représente 3 % de la masse salariale d’après l’expertise.

Plus que le minimum légal, mais une misère, compte tenu de l’activité et du personnel de haut niveau.

Pas de GPEC, et une gestion des parcours light.

Appelée à réagir à ces constats, la direction reste impassible pour l’heure.

Un des élus du CE n’a pas hésité à jeter le froid au beau milieu de la fête d’entreprise organisée récemment au Bois de Boulogne (92).Alors que l’ambiance était à la célébration des bons résultats économiques du groupe, ce perturbateur s’est emparé du micro pour livrer ex abrupto les conclusions de l’expertise Secafi-Alpha.

tardi_etrangleur_couv1.jpg

Les deux patrons,

Godefroy et Stanislas

de Bentzmann ont failli

s’en étrangler.

Les extraits du rapport de l’expertise comptable de SECAPHI ALPHA qui contredisent les propos que la direction avance actuellement durant les fêtes nocturnes du bois de Boulogne.

GROUPE ALPHA

Présentation au CCE de l’ UES du groupe DEVOTEAM du 20 mars 2008

 

La mission a démarré tardivement, sa mise au point ayant demandé plusieurs réglages dans sa définition.

Les échanges d’information avec la Direction n’ont posé de problèmes qu’au niveau des données sociales :

 

  • DADS non disponible, permettant une connaissance plus fine des masses salariales, nécessaires pour différents calculs dont ceux de la Participation, des budgets sociaux des CE d’Établissement;
  • Bilans sociaux incomplets et contradictoires,

 

Témoignant d’un intérêt limité pour la gestion des compétences;

Cela nous semble être la contradiction majeure du modèle économique de Devoteam :

se positionner en vendeur de régies comme une société d’intérim, tout en essayant de capitaliser sur des compétences rares, achat de la SRIT et autres centres de R&D télécoms, ce qui permet grâce à une valeur ajoutée supplémentaire d’augmenter le prix de ses prestations.

Les excellentes performances économiques de la société ne peuvent pas masquer un essoufflement du modèle initial, ne serait ce que pour des raisons de taille et de complexité de refacturations internes.

Conclusions

 

La société nous paraît confrontée à un choix stratégique sur son modèle de développement :

Soit continuer dans la recherche systématique d’économies à court terme en investissant tardivement comme l’a montré l’exemple d’Aramis, en se satisfaisant d’un turnover élevé de son personnel;

 

  • Soit développer des compétences pointues lui permettant d’acquérir un positionnement mieux identifiable par ses clients comme en témoigne sa politique d’acquisitions.

 

Le deuxième scénario qui s’appuie davantage sur les compétences et la mobilisation des salariés nous semble confirmé par d’autres réussites du secteur.

Il suppose :

 

  • Un dialogue social davantage orienté vers la négociation,
  • Des moyens accrus pour gérer les compétences.

 

La situation financière prospère de l’UES permet ce genre de scénario.

 

Dossier sur demande en envoyant un mail à cgcdevoteam@free.fr

 

DEVOTEAM group: Expertise-comptable – Perpétuels agissements dilatoires de la direction

Mesdames, messieurs les élus du Cce de l’UES du groupe DEVOTEAM,

La date de réception du 1er courrier de demande de réunion exceptionnelle du CCE sur ce sujet date du 9/6/2007

Ci joint la réponse d’un collaborateur de la direction à la demande expresse de nomination d’un cabinet d’expertise.

Nul n’est besoin de rappeler, que surseoir à ses obligations rentre dans la catégorie entrave à l’exercice du fonctionnement d’un IRP.

Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez organiser une nouvelle réunion extraordinaire avec votre propre OdJ.

Il va de soit, qu’entre ce que le collaborateur de la direction écrit et ce qu’il se passera, il y a certainement de la marge d’autant qu’en dehors de la demande d’une réunion par la majorité des élus titulaires, vous ne contrôlez pas l’OdJ.

Cordialement.

DSC CFE-CGC groupe DEVOTEAM
Conseiller du salarié

RS au CCE, CE, élu CHSCT

http://devoteamcgctradeunion.org/dotclear/
Continue reading

DEVOTEAM Sol 92 – Questions DP pour le 8 aout 2007.

Sommaire

Q 1 : L’employeur suit-il systématiquement l’art 50 de CCN ? Pourquoi ne pas le rappeler automatiquement dans les ordres de mission ?. 2

Q 2 : Point sur le harcèlement. 2

Q 3 : Point sur la CNIL.. 3

Q 4 : Licenciement possible d’un représentant du personnel 3

Q 5 : Départ de 120 salariés de DEVOTEAM vers Apogée. 4

Q 6 : Conditions de travail – La presse et les blogs spécialisés nous livrent cette information : « Christelle Chappaz DRH France de DEVOTEAM – “Maintenant c’est moi la méchante, pourtant je n’ai pas changé !” » http://www.google.fr/blogsearch?hl=fr&q=devoteam&btnG=Rechercher&lr. Continue reading

DEVOTEAM : 3 réunions CE en 1 après-midi

Alain Quiniou, le code du travail en bandoulière , secrétaire du CE d’APOGEE et secrétaire du CCE de DEVOTEAM jouera probablement son va-tout dans la réunion extraordinaire exigée à la majorité des membres titulaires sans sa signature, à Levallois mardi 10 juillet 86 AF à 13H30.

L’ordre du jour unique était initialement la nomination d’un expert-comptable.

Alain Quiniou, ayant lu selon toute vraisemblance le code du travail en diagonale, à l’envers ou un autre texte de loi d’un pays de langue anglo-saxonne prêté par son ardent protecteur HOUNHOUAYENOU, il a cru bon faire plaisir à la direction et « modifier l’ordre du jour de cette réunion en le complétant du point obligatoire suivant :

- Nomination dun représentant des salariés au conseil de surveillance du « FCPE DEVOTEAM Actions »;

Nous vous prions de bien noter que la personne désignée doit être porteuse de parts »

Continue reading

Alain Quiniou : Secrétaire du CCE Super Suppôt de la direction nous donne des nouvelles de sa petite entreprise.

Une année après les élections professionnelles, Alain Quiniou qui ne s’est toujours pas formé à sa mission de secrétaire du Comité Central d’Entreprise de l’UES du groupe DEVOTEAM prend toujours ses ordres de représentant du personnel auprès du conseiller juridique de la direction ; Le code du travail de la DRH aurait plus de valeur que celui des syndicats ou de la FNAC ?

Enigmatique question à laquelle Alain Quiniou devra pourtant répondre un jour.

Parfois un Bentzmann de chez Bentzmann&Bentzmann lui téléphone en s’exprimant avec empathie envers lui à travers son conduit auditif, Alain Quiniou s’en trouve câliné et amadoué par ces douces paroles s’exécute promptement.

Continue reading

LEROY Bernard, notre SUPPÔT N°1 depuis 3 ans souhaite un droit de réponse

On lui accorde bien volontiers d’autant que ses textes restent toujours aussi cocasses.

Ce qui explique une des raisons pour lesquelles il a gardé la tête du challenge des suppôts de la direction qu’il n’est pas prêt d’abandonner.

DEVOTEAM_Suppot_number_1BOnjour,

Je suis ,contrairement a ce qu’écrit le DSC CFE-CGC , favorable a la tenu de la réunion extraordinaire du CCE pour la nomination d’un expert comptable . J’ ai en cela donné mon avis à Alain QUINIOU (secrétaire du CCE) et a Daniel VINAR (secrétaire adjoint du CCE ) lorsqu’ils m’ont solicité .

Continue reading