Category Archives: CCAS

DEVOTEAM : les 3 super suppôts se plaignent de harcèlement auprès du secrétaire général

  • Alain Quiniou suppôt de la direction et secrétaire du CCE se dit poursuivi
  • Damien HOUNHOUAYENOUsuppôt N°3 et nonce du prédécesseur a peur pour sa famille
  • Bernard Leroy suppôt N°1, déblatère.

La suite dès que la notification arrive.

 

en attendant:

http://cgtdevoteam.free.fr/lien.htm ET/OU http://cgtdevoteam.free.fr/contact.htm

DEVOTEAM : 3 réunions CE en 1 après-midi

Alain Quiniou, le code du travail en bandoulière , secrétaire du CE d’APOGEE et secrétaire du CCE de DEVOTEAM jouera probablement son va-tout dans la réunion extraordinaire exigée à la majorité des membres titulaires sans sa signature, à Levallois mardi 10 juillet 86 AF à 13H30.

L’ordre du jour unique était initialement la nomination d’un expert-comptable.

Alain Quiniou, ayant lu selon toute vraisemblance le code du travail en diagonale, à l’envers ou un autre texte de loi d’un pays de langue anglo-saxonne prêté par son ardent protecteur HOUNHOUAYENOU, il a cru bon faire plaisir à la direction et « modifier l’ordre du jour de cette réunion en le complétant du point obligatoire suivant :

- Nomination dun représentant des salariés au conseil de surveillance du « FCPE DEVOTEAM Actions »;

Nous vous prions de bien noter que la personne désignée doit être porteuse de parts »

Continue reading

Les suites de la grosse commission

Monsieur notre Président de DEVOTEAM,

Je me permets de vous relayer la plainte d’un malheureux missionnaire chanteur dont l’exaltation dithyrambique rappelle les vocalises de votre directeur syndical Vaudou très proche des activités de la direction.

Apres un bla-bla novlangue classique pour montrer qu’il sait écrire des mots consécutivement même lorsqu’il y a fort peu a dire, surtout lorsqu’« on a tout faux », notre nouvel ami troubadour n’hésite pas à comparer le groupe DEVOTEAM, votre formidable entreprise à la sinistre Sogeti-Transitiel.

Impliquant ainsi notre bon Président Monsieur JLL, lui-même ancien de Sogeti-Transitiel dont la réputation de très mauvais traitements vis-à-vis des IRP dont il a la charge n’est plus à expliquer (mon petit doigt me dit qu’il pourrait néanmoins s’agir de l’indispensable « skill » qui a permis son embauche).

Rien d’étonnant donc que notre nouvel ami, AB de DEVOTEAM Consulting imagine déjà que le CE de DVT sol 92 soit devenu ainsi une antichambre de ces décisionnaires.

Pour rappel, DEVOTEAM Consulting n’est pas DEVOTEAM Solutions mais il vrai que dans une boite d’ingénieurs, le moins que l’on puise faire est d’essayer d’être ingénieux.

Quoiqu’il en soit, le directeur Vaudoun a très mal promené AB vers un mauvais bureau du pleur des idiots, ceux qui se sont fait arnaquer.

Monsieur le Président, c’est pourquoi nous implorons votre aide.

Nous vous supplions, à genoux de bien vouloir ranger les salariés dans leur bonne case. (Je crois que vous les nommez établissements) et nous décharger de tant de désagréments.

Bien à vous.

Ps : Quant aux problèmes financiers que vous avez provoqués depuis les élections forcées par vos soins il y a 4 mois,

Vous vous débrouillerez pour pallier à ces contingences.

Ce CE n’a jamais eu un moyen, pas plus un centime qu’une chaise ou s’asseoir.

Vous comprendrez que tous les engagements passés restent à votre charge et n’embarrassent pas le CE qui n’a rien décidé par manque de moyen.

—–Original Message—–
From: a.b@xxx.com
Sent: Wednesday, October 18, 2006 10:18 PM
To: cesolutions
Subject: Retrait Subvention CAS
Importance: High

Bonjour,

Je m’appelle AB et j’ai débuté l’activité Pop-Rock début Octobre.

Ce projet prometteur de la CAS permet de créer une dynamique et positive et contribue à donner à Devoteam une image saine et positive en dehors des clichés des SSII classiques, qui s’acharnent à nous vendre aussi bien que des épaules de veau chez nos amis bouchers. Et ce genre d’activité rentre tout à fait dans le cadre et les missions du CE.

Or, j’ai ouï dire que vous avez coupé les vivres à ce projet prometteur, compromettant par la même son existence. A moins que Devoteam n’aie changé son fusil d’épaule et veut devenir un ersatz de Sogeti-Transitiel, et que le CE soit devenu ainsi une antichambre de ces décisionnaires ?

On ne donne pas son accord pour se rétracter ensuite sur des projets de cette envergure, d’autant plus que l’activité a été payée en partie avec nos deniers. C’est un manque de rigueur et un manque de correction envers tous ceux qui ont démarré une activité au sein de la CAS, surtout sans concertation avec ceux-ci. Nous attendons bien sûr chacun avec impatience des explications franches de ce retrait soudain, et non pas des explications édulcorées …

Bien à vous.

Cordialement,
AB

Aux salariés piégés par l’entourloupe de DH, président de la grosse commission : la CACAs

Bonjour toutes et tous,

DH, DS CFTC n’aura aucun mal à vous expliquer qu’aucun accord valable CAS n’a été signé par qui que ce soit:

Seul l’accord des 35 heures de 2000 est valable.

Le DIF DEVOTEAM est « opposé » par tous les syndicats sauf la CFTC et ne vaut donc rien.

Le DIF TOP est sans valeur car signé en cachette entre un chef du personnel qui avait tapé sur un salarié et une DS qui se sera fait démandater juste après.

Les accords UES sont en attente du 8 novembre 2006, date d’audience au tribunal de Levallois-Perret. Une affaire portée en justice depuis mai 2006 car entre autres curiosités, le 3ème accord de la série aura disparu 1 mois.

Pourtant un accord tient tout de même la route :

L’accord des moyens réservé au syndicat, il a été signé par la CFTC uniquement et lui profite exclusivement.

Des syndicats ont un peu, d’autres rien.

La CAS : commission Artiste et Spectateur n’existe tout simplement pas.

A cela, il y a quantités d’explications :

Une commission est une émanation de CE, les CE n’avaient jamais créé pareille abstraction aux dates de démarrage de cette organisation, il y a fort longtemps.

D’autre part, il eut été difficile de l’accepter car cette fausse commission possède la forme d’une association.

Elle dispose d’un trésorier par exemple.

En l’occurrence, la trésorière de cette association vient d’être saquée salement le mois dernier sans que nous n’en soyons informés à temps. Elle n’avait pas beaucoup de travail ces temps derniers me semble-t-il et ici ce n’est pas le meilleur signe d’une pérennité envisageable chez DEVO.

Le mieux est encore de demander des éclaircissements à DH, DS CFTC lui-même, homme d’affaire sans argent, qui en tant que président de la travailleuse trésorière a décidé de la conduire à son propre entretien de licenciement. Il l’aura ainsi accompagné dans son départ de l’entreprise sans motif, sans trop la défendre non plus sans doute.

Une paille dans l’univers de DH, DS CFTC qui aura perdu 30 de ses collègues les années précédentes.

D’aucuns le subodorent aussi d’avoir voté positivement au licenciement du délégué Syndical CFDT l’an passé.

C’est peut-être faux après tout. Pourquoi pas ?

DH, DS CFTC aurait ainsi réalisé une bonne action au moins une fois dans sa vie.

On le soupçonne également, dans une recherche d’optimal budgétaire de sa commission d’avoir trop brutalement décidé qu’1 salaire de trésorière valait 3 subventions CAS. La malheureuse travailleuse n’y aura évidemment pas résisté.

Enfin, le CE auquel vous vous adressez n’a absolument aucun moyen depuis sa création, comme DH, DS CFTC, génuflecteur en chef de la direction aurait du vous prévenir. En tant que salarié de cet établissement, je regrette que vous n’en preniez conscience qu’à cet instant.

La raison évidente de cette situation est l’absence d’effort de la direction à transmettre au CE ses moyens de fonctionnement dans les temps, effort que DH, DS CFTC et sa liste ne font qu’aggraver par leur désapprobation systématique des PV.

Dans cette mesure, le CE ne peut en aucun cas décider d’une dépense, quand bien même celle-ci serait future alors qu’il est tout à fait incapable de l’assumer.

Quoiqu’il en soit, DH, DS CFTC avait prévu me semble-t-il une annulation peu après la première séance, faites comme vous le souhaitez :

  • Annuler,
  • Contraignez DH, DS CFTC tant qu’il n’est pas en prison d’assurer la pérennité de son œuvre,
  • Faites de même avec la direction sans qui rien n’aurait pu se produire.
  • Allez au commissariat.
  • Allez voir un avocat.
  • Envoyez une LRAR au Vatican

NB. Il y a beaucoup de représentants de personnel dans la liste des stagiaires. Étonnant non ?

Dont un secrétaire de CE. Amusant cette fois.

PP

DSC groupe DEVOTEAM

Conseiller du salarié

http://cgcdevoteam.free.fr


C.B@devoteam.com a écrit :

Objet: Accord CAS ?
De: CB@devoteam.com
À: ce@devoteam.com; 30 piégés
Cc: « DH@devoteam.com »

Bonjour,

Je fais parti d’un des ateliers du CAS, comme tous ceux en copie de ce mail.

Nous avons démarré nos ateliers début octobre à raison d’une séance par semaine.

DH, DS CFTC vient de nous annoncer que nous étions en situation critique suite à renversement de situation avec le « CE Solution 92″.

Ce qui nous a été remonté est :

« Le CE Solution 92 avait donné son accord (vote à l’unanimité), puis maintenant a donné son désaccord sans raison ».

Au nom de tous, pouvons nous en savoir plus sur ce qu’il se passe et quelle est notre situation ?

Cdt,

CB

Les problèmes financiers de l’obscure organisation CCAS se précisent désormais.

Le DS cftk DH, par ailleurs patron président de la CCAS vient de participer au licenciement de sa secrétaire particulière.

De toute évidence il ne connaît pas la loi.

La pauvre secrétaire atteinte du syndrome de Stockholm aura choisi un tourmenté thuriféraire de la direction pour se faire accompagner, son chef de surcroît.

Le syndrome de Stockholm et les imprécations des rites vaudou de DH auront finit par lui faire perdre la raison.

Mais DH n’a pourtant pas fini de rêver à la faire employer dans un futur proche par le CE à plein temps à la place.

De : DH@devoteam.com

Adresse de retour :D H@devoteam.com

Sujet : Réf. : RE: RE : Re: Réf. : com’ auprès des salariés

À : ce

Je confirme ce retour l’ayant accompagné. Pour information, elle ne fait plus partie de nos effectifs depuis hier soir, et c’est bien sur déplorable. Ca fera date, je pense.

Par ailleurs, nous (PK je ne veux pas parler en ton nom, et je suppose que désormais tu ne pourras plus parler en mon nom, tu n’es donc pas concerné par ce mail) nous nous battons pour la réintégrer autrement : cet « autrement » est en définition mais c’est loin d’être complètement gagné. C’est triste pour quelqu’un (salarié) qui n’avait rien fait de grave (rien fait tout court), par rapport à ce que j’ai entendu hier soir lors de son entretien.

Slts,

DH

Mission Director-Groupe Devoteam

86, Rue Anatole France

92000 Levallois Perret

Mobile : xx xx xx 10 88

Rappel : 3 subventions CCAS = 1 salaire de MDLU( la secrétaire),

1 subvention CCAS = 1 vote aux prochaines élections

Mode de fonctionnement officiel de la CCAS