Category Archives: Boursorameur

Devoteam: NFinance ‘neutre’ avant les résultats semestriels.

(CercleFinance.com) – NFinance affiche une opinion « neutre » sur Devoteam et fixe l’objectif de cours à 10,5 euros, avant la publication des résultats du premier semestre mercredi prochain.

Le bureau d’études rappelle que le groupe d’ingénierie et de conseil en infrastructures des systèmes d’information a ajusté ses objectifs annuels lors de l’annonce du plan stratégique, en juillet dernier.

Sur la base des publications d’ores et déjà communiquées par les comparables (Aubay, Ausy, GFI, Steria, Sopra), il anticipe les tendances suivantes au deuxième trimestre: hausse du taux d’intercontrat pénalisé par plus de congés et un nombre de jours ouvrés inférieur, pression accrue sur les prix en particulier en France sur les secteurs des télécoms et de la banque, bonne tenue des marchés belge et luxembourgeois, difficultés en Espagne, Portugal et Allemagne.

L’analyste souligne qu’il se montrera particulièrement vigilant concernant la ventilation calendaire des dépenses non récurrentes de restructuration en 2012 et au-delà, les précisions sur le nouveau plan stratégique annoncé en juillet et jugé trop ambitieux, les indications sur la tendance des recrutements anticipés au second semestre, ainsi que sur la santé de la filiale polonaise Wola Info, acquise en mai 2010, dont les performances ont pesé sur les marges en 2011.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu’une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l’utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Rémunération de la direction bicéphale de DEVOTEAM (3eme position)

Photo des 2 Bentzmann bien avant l'annonce du projet de grande transformation annoncé le 29/9/2012

L’excellent journal du net nous informe que les malheureux frères Bentzmann toucheraient 402.948 et 400.236 euros de rémunération totale ce qui les placeraient juste derrière Paul Hermelin de Capgemini SSII pourtant 10 fois plus grosse que DEVOTEAM.

Nous nous permettons donc de leur concéder la pire des médailles, le bronze.

Restez rassurés, le journaliste du journal du net n’avait probablement connaissance des 1.317.494 et 967.537 actions de Stanislas (à droite) et Godefroy (de l’autre côté*) dont les dividendes** à raison de 0.50€/action s’élèvent à  2.285.031 euros pas plus que des sociétés sangsues, propriété des deux frangins accrochées à DEVOTEAM.

*L’utilisation de l’antonyme de droite ne serait ici qu’un cauchemar pour tous.

** Dividendes que les frères Bentzmann s’attribuent généreusement bien entendu.

Croissance confortable pour Devoteam

<h4>La SSII a enregistré une progression de 39 % de son chiffre d’affaires et de 40 % de sa marge d’exploitation sur son exercice 2007.</h4>
<p id= »txtcontent »>2007 a le goût d’un bon millésime pour Devoteam. La SSII, dont les comptes audités de l’exercice seront publiés le 12 mars prochain, annonce en effet un chiffre d’affaires de 370 ME, en croissance de 39 % (dont 17 % de croissance organique), et une marge d’exploitation de 8,5 %, en hausse de 40 %, par rapport à l’exercice précédent.Dans le détail, son activité Business Consulting (conseil) a généré 75 ME (soit une progression de 20 %), contre 295 ME pour le pôle Technology Consulting dédié aux solutions (+ 44 %, progression découlant pour partie de l’acquisition de l’intégrateur suédois auSystems). Par ailleurs, en termes d’emploi, Devoteam a procédé l’an dernier à 450 embauches portant son effectif à 3 950 collaborateurs.<!–more–></p>
A l’origine de ces performances, le dynamisme du marché des télécoms & médias, qui représente 33 % du CA de la SSII. « Optimisation des systèmes d’information, marketing, convergence fixe-mobile, réseaux de nouvelle génération… les projets sont très nombreux dans ce secteur, tant du côté des équipementiers que des opérateurs », commente Stanislas de Bentzmann, Coprésident du Directoire de Devoteam, qui a notamment signé en septembre dernier un contrat d’outsourcing avec Nokia Siemens Networks, incluant le transfert de 150 personnes. « Le secteur financier qui intervient à hauteur de 22 % de notre chiffre d’affaires est également, en débit des turbulences, resté très actif. En particulier, nous avons gagné de nouveaux projets dans le domaine de la gestion de l’information et de la sécurité (Natixis, Axa, BNP Paribas…). »

Pour 2008, la SSII vise un chiffre d’affaires de 430 ME pour une marge d’exploitation voisine de 9 %. L’une de ses priorités sera de poursuivre son développement à l’international qui génère désormais 45 % de ses revenus. « Nous prévoyons de réaliser deux ou trois acquisitions ciblées qui nous permettront de conforter nos positions géographiques, notamment en Europe de l’Est, mais également de nous renforcer dans les métiers de la sécurité, de la gouvernance ou de l’administration de systèmes », précise Stanislas de Bentzmann.

Chantal Delsouc <a href= »http://http://www.distributique.com/actualites/lire-croissance-confortable-pour-devoteam-9436.html »>Distributique</a>

Les SSII indiennes se tournent vers l’Europe

L’édition 2008 de l’« India Leadership Forum » sera à marquer d’une pierre blanche. Organisé à Mumbai du 13 au 15 février par l’association des SSII indiennes Nasscom (National Association of Software and Services Compagnies), ce « Davos » des SSII rassemble chaque année tous les grands des services informatiques. On y retrouve les groupes qui délocalisent à tour de bras en Inde, comme Capgemini, Accenture ou IBM, et les acteurs indiens qui montent en puissance comme Tata Consultancy Services, Wipro ou Infosys. Pour ces derniers, l’événement est en général l’occasion d’une démonstration de force. Cette année, il marquera aussi un changement de stratégie.

Continue reading

Réponse à a.nabet (Nostradamus) concernant la comparaison entre DEVOTEAM et Aedian

Référence

Date

Société concernée

Type d’opération

208D0783
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0784
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0785
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0786
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0787
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0788
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0789
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0714
AMF

31/01/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0255
AMF

18/01/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

Lundi 28 janvier 2008 14H12, Michel Bon président du conseil de surveillance pénétrait dans les locaux des Bentzmann&Bentzmann

DEVOTEAM malmenée…

a.nabet (nostradamus)

mais il y a pire.
ça en devient comique….
Connaissez vous dans votre vie boursière ou dans un livre de record,
une boite qui a PER=4,75 avec un rendement = 4,15%, et qui arrive à se faire oublier par les investisseurs ?
Moi j’en connais une !! et en 20 de bourse …c’est du jamais vu ?
De plus sa trésorerie est positive nette de dettes.
Un marché porteur
Je n’ai pas trouvé une seule société côtée ausi moins valorisée?
Que l’on m’explique cette abberation
Je vous invite à vérifier mes propos et vous faire popre opinion sur Aedian.

Ce n’est pas spam, c’est vraiment pour vous sensibiliser sur des valeurs oubliées, délaissées.

Le robin des bois de la bourse.

:-) )

AMF : Comme c’est ballot, DEVOTEAM est en retard cette année

Chargée de s’assurer que les publications prévues par les dispositions législatives ou réglementaires sont effectuées par les sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé, la Commission des opérations de bourse procède de façon régulière à la vérification des publications périodiques des états comptables au Bulletin des annonces légales obligatoires (BALO). Elle peut porter à la connaissance du public tout élément qu’elle estime nécessaire pour la bonne information du marché.

Dans ce cadre, la Commission des opérations de bourse a décidé de publier sur son site internet à compter du 1er septembre 2002, un relevé des sociétés françaises dont les comptes annuels provisoires, les comptes semestriels ou le chiffre d’affaires trimestriel n’ont pas été publiés au BALO dans les délais légaux tels que définis par le décret n°67-236 du 23 mars 1967.

Pas de comptes annuels définitifs : Donc pas d’expertise comptable possible non plus.

Pauvres élus du CCE qui croient toujours ce que la direction dit.

Quel malheur ; Que de tristesse.