Monthly Archives: février 2008

La BAD* représenté par son fidèle serviteur manifeste son trouble nébuleux contre ce qu’il reste du CE DEVO Sol 92.

Pour rappel :

Damien Rombaut : HR Manager, Affaires Anti-Sociales se déclare lui-même spécialiste en licenciement mais se forme auprès du DSC CFE-CGC Pascal Pidéri. La 4ème et dernière tentative le jeudi 28 février 2008 a encore abouti à un sévère échec. C’est le même gars que le DSC CFE-CGC a mis en demeure de respecter les delai légaux de transmission des documents d’etude avant toute réunion et qui les cherche le plus tard possible sur la table ou encore expose ses propos par voie de retroprojection de ppt interposé.

Christelle Chappaz : DRH France, depuis peu toujours au bord des larmes gérerait 3500 personnes mais ne compte pas parmi les 10 plus gros salaires de DEVO (Comme la directrice financière du reste)

Jean-Luc Lemire : Chef des établissements de France, surnommé muscle from LP.

Damien Rombaut évoque la prévenance d’un des meilleur suppôt de la BAD*, le secrétaire et le trésorier du CE n’ont désormais plus la nécessité de circuler comme des jumeaux. Un seul des 2 suffit, les 2/3 des membres ayant préféré quitter le radeau de la méduse.

Damien Rombaut persiste à confondre les Institutions Représentatives du Personnel avec ce que la BAD* nomme des chantiers.

Dans une entreprise de 4500 personnes ou le paiement des RTT n’est pas à l’ordre du jour, pas plus que le reste des réclamations concernant le code du travail ; Une entreprise dont un établissement a déjà signé un accord sur le travail continu et qui souhaite la signature d’un accord cadre sur le même sujet ne peut se targuer du slogan « Great Place To Work », ni même en débattre en plaçant ses travailleurs sous une pression permanente en totale contradiction avec les valeurs affichées en prétendant avoir souscrit au Global Compact des Nations Unies

(Source : La Société – Actualité publiée le 13/11/07 à 13:03)

Le texte de monsieur le HR Manager, Affaires Anti-Sociales :

De : Damien Rombaut/Solutions/FR/Devoteam Date : 29/02/2008 09:36

cc: Jean-Luc Lemire/Solutions/FR/Devoteam@Devoteam, Christelle Chappaz/Devoteam@Devoteam Objet : Retour Great Place To Work

Messieurs**,

Vous étiez conviés, mardi dernier, à une réunion de restitution et à un groupe de travail sur les résultats de l’enquête « Great Place To Work ».

Cette enquête a été menée auprès des salariés de Devoteam Solutions 92 et permet de mieux identifier les attentes des salariés que vous représentez.

Les groupes de travail ont pour objectif de réfléchir aux actions concrètes que Devoteam pourrait mener pour répondre à ces attentes.

Malheureusement, aucun d’entre vous ne s’est présenté à cette réunion afin d’apporter sa contribution à ce travail commun (à une exception, pas un seul d’etre vous n’ayant jugé bon de nous prévenir de son absence).

Nous ne pouvons que regretter cette situation, cette invitation constituant une réelle opportunité de mettre en pratique le dialogue social au sein de notre Société. Nous espérons, qu’une prochaine fois, notre démarche rencontrera plus d’échos, pour ce qui nous semble être d’abord l’intérêt des salariés de notre Société.

Damien Rombaut

HR Manager

Affaires Sociales

*BAD : Bien-Aimée Direction

** Le CE a commencé par perdre les femmes avant de se libérer des hommes.

La BAD refait l’histoire du monde : Aujourd’hui la période qui suivit l’esclavage était revisitée (BAD : La BIEN-AIMÉE Direction de DEVOTEAM)

DEVOTEAM - le travail continu demande d'accord urgent fevrier 2008

PROJET D’ACCORD SUR L’ORGANISATION DU TRAVAIL EN CONTINU AU SEIN DE L’UES

Statut : En cours « GROUPE DEVOTEAM »

PROJET D’ACCORD SUR L’ORGANISATION DUTRAVAIL EN CONTINU AU SEIN DE L’UES« GROUPE DEVOTEAM »

Préambule

Les parties signataires du présent accord conviennent que l’organisation du travail en continu – impliquant donc le travail de nuit et/ou le dimanche et les jours fériés – constitue une modalité importante pour le développement de l’offre de services de l’UES « Groupe Devoteam ». Ce mode de travail vise en effet à assurer la continuité du service demandée par certains clients et à répondre ainsi aux besoins spécifiques de certains métiers. Comme il n’existe à ce jour aucun accord ou usage dans ce domaine au sein de l’entreprise, les parties ont décidé de se réunir pour négocier les modalités définies ci-dessous qui s’appliqueront à l’ensemble des établissements de l’UES, à l’exception de l’établissement Devoteam Infogérance Tarn dans lequel un accord spécifique a été signé.

Article 1 – Champ d’intervention

Les modalités du présent accord concernent l’ensemble des salariés de l’UES « Groupe Devoteam ».

Article 2 – Organisation du travail en continu

2.1 A titre informatif, l’organisation du travail en continu donnera lieu à une information préalable et individuelle des salariés concernés, au moins quinze jours avant la date de mise en place effective.

2.2 Chaque salarié concerné par cette organisation du travail en continu recevra le tableau de son emploi du temps le quinze du mois N, pour le mois suivant N+1.

2.3 Dans le cas où un salarié serait seul à son poste durant les heures de nuit, le dimanche ou les jours fériés, dans les locaux de Devoteam comme dans les locaux d’une société cliente, un dispositif garantissant sa santé et sa sécurité sera mis en œuvre.

SANCTION PECUNIAIRE : Retenue de salaire des intercontrats comme les appelle notre BAD*

février 2008.

Durant les mois de juillet et août 2007, notre BAD a fait circuler d’abord en toute discrétion, puis en tentant d’associer le CE à sa divulgation une note de service d’intention cœrcitive.

Ce document a été déposée dans la cellule des intermissions en pénitence au RDC du 34 rue Kléber, Levallois-Perret.

Chronologiquement 3 versions différentes se sont remplacées au gré des humeurs de la DRHde la BAD, ces 3 versions tentant toutes à contraindre les consultants en « intercontrat » à liquider leurs soldes de congés payés et leurs RTT.
Cette méthode bien connue qui s’applique au taux d’activité lorsqu’on bricole les chiffres du chômage a une fois encore été mise en application par DEVOTEAM contre la population des intermissions plus nombreuse lors des périodes chômées chez les clients.

Les notes de service en question forcent les intermissions à signer une feuille auprès de notre charmante hôtesse à l’accueil du 86 Anatole France à Levallois.

A défaut de signature en bonne et due forme, DEVOTEAM n’hésite pas à amputer une journée de salaire au travailleur ; Sanction pécuniaire dont le prétexte serait une absence non justifié ! Continue reading

Croissance confortable pour Devoteam

<h4>La SSII a enregistré une progression de 39 % de son chiffre d’affaires et de 40 % de sa marge d’exploitation sur son exercice 2007.</h4>
<p id= »txtcontent »>2007 a le goût d’un bon millésime pour Devoteam. La SSII, dont les comptes audités de l’exercice seront publiés le 12 mars prochain, annonce en effet un chiffre d’affaires de 370 ME, en croissance de 39 % (dont 17 % de croissance organique), et une marge d’exploitation de 8,5 %, en hausse de 40 %, par rapport à l’exercice précédent.Dans le détail, son activité Business Consulting (conseil) a généré 75 ME (soit une progression de 20 %), contre 295 ME pour le pôle Technology Consulting dédié aux solutions (+ 44 %, progression découlant pour partie de l’acquisition de l’intégrateur suédois auSystems). Par ailleurs, en termes d’emploi, Devoteam a procédé l’an dernier à 450 embauches portant son effectif à 3 950 collaborateurs.<!–more–></p>
A l’origine de ces performances, le dynamisme du marché des télécoms & médias, qui représente 33 % du CA de la SSII. « Optimisation des systèmes d’information, marketing, convergence fixe-mobile, réseaux de nouvelle génération… les projets sont très nombreux dans ce secteur, tant du côté des équipementiers que des opérateurs », commente Stanislas de Bentzmann, Coprésident du Directoire de Devoteam, qui a notamment signé en septembre dernier un contrat d’outsourcing avec Nokia Siemens Networks, incluant le transfert de 150 personnes. « Le secteur financier qui intervient à hauteur de 22 % de notre chiffre d’affaires est également, en débit des turbulences, resté très actif. En particulier, nous avons gagné de nouveaux projets dans le domaine de la gestion de l’information et de la sécurité (Natixis, Axa, BNP Paribas…). »

Pour 2008, la SSII vise un chiffre d’affaires de 430 ME pour une marge d’exploitation voisine de 9 %. L’une de ses priorités sera de poursuivre son développement à l’international qui génère désormais 45 % de ses revenus. « Nous prévoyons de réaliser deux ou trois acquisitions ciblées qui nous permettront de conforter nos positions géographiques, notamment en Europe de l’Est, mais également de nous renforcer dans les métiers de la sécurité, de la gouvernance ou de l’administration de systèmes », précise Stanislas de Bentzmann.

Chantal Delsouc <a href= »http://http://www.distributique.com/actualites/lire-croissance-confortable-pour-devoteam-9436.html »>Distributique</a>

Les SSII indiennes se tournent vers l’Europe

L’édition 2008 de l’« India Leadership Forum » sera à marquer d’une pierre blanche. Organisé à Mumbai du 13 au 15 février par l’association des SSII indiennes Nasscom (National Association of Software and Services Compagnies), ce « Davos » des SSII rassemble chaque année tous les grands des services informatiques. On y retrouve les groupes qui délocalisent à tour de bras en Inde, comme Capgemini, Accenture ou IBM, et les acteurs indiens qui montent en puissance comme Tata Consultancy Services, Wipro ou Infosys. Pour ces derniers, l’événement est en général l’occasion d’une démonstration de force. Cette année, il marquera aussi un changement de stratégie.

Continue reading

Réponse à a.nabet (Nostradamus) concernant la comparaison entre DEVOTEAM et Aedian

Référence

Date

Société concernée

Type d’opération

208D0783
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0784
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0785
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0786
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0787
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0788
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0789
AMF

01/02/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0714
AMF

31/01/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

208D0255
AMF

18/01/2008

DEVOTEAM

Déclaration des dirigeants

Lundi 28 janvier 2008 14H12, Michel Bon président du conseil de surveillance pénétrait dans les locaux des Bentzmann&Bentzmann

DEVOTEAM malmenée…

a.nabet (nostradamus)

mais il y a pire.
ça en devient comique….
Connaissez vous dans votre vie boursière ou dans un livre de record,
une boite qui a PER=4,75 avec un rendement = 4,15%, et qui arrive à se faire oublier par les investisseurs ?
Moi j’en connais une !! et en 20 de bourse …c’est du jamais vu ?
De plus sa trésorerie est positive nette de dettes.
Un marché porteur
Je n’ai pas trouvé une seule société côtée ausi moins valorisée?
Que l’on m’explique cette abberation
Je vous invite à vérifier mes propos et vous faire popre opinion sur Aedian.

Ce n’est pas spam, c’est vraiment pour vous sensibiliser sur des valeurs oubliées, délaissées.

Le robin des bois de la bourse.

:-) )